Latest News

La présidente et le conseil d’administration de l’Académie de droit de l’environnement de l’UICN sont heureux d’annoncer la nomination du juge Christopher Gregory Weermantry à titre de membre honoraire de l’Académie de droit de l’environnement de l’UICN.

Le Juge Christopher Gregory Weeramantry

Le juge Christopher Gregory Weeramantry est l’ancien vice-président de la Cour internationale de Justice. Tout au long de son parcours professionnel qui s’étend sur plus de cinq décennies en qualité d’avocat, de professeur de droit, de juge à l’échelle nationale et internationale, d’auteur et de conférencier, le juge Weeramantry a traité d’une vaste gamme de sujets essentiels en ce qui a trait à la paix, la compréhension interculturelle et l’éducation. Il est l’auteur de plus de vingt-cinq ouvrages et a donné un grand nombre de conférences sur ces thèmes dans une cinquantaine de pays dans le monde. Il est titulaire d’un doctorat en droit ainsi que d’un doctorat en littérature (Honoris Causa) de l’University of London. Avant sa nomination à la Cour internationale de Justice, il a été juge à la Cour suprême du Sri Lanka et professeur de droit à la Monash University, en Australie. Le juge Weeramantry a en outre occupé les fonctions de président de l’International Association of Lawyers Against Nuclear Arms (IALANA) pendant de nombreuses années. Il a fondé le Weeramantry International Centre for Peace Education and Research (WICPER). Le WICPER se fonde sur la philosophie du juge Weeramantry tandis que son vaste corpus de recherche et de publications sert de base informationnelle à partir de laquelle le Centre élabore ses programmes.

Le juge Weeramantry a reçu le Prix UNESCO de l'éducation pour la paix en 2006, en reconnaissance de son engagement et des projets concrets qu’il a entrepris en faveur du concept et de la culture de paix tout au long de sa carrière. Il a également remporté le Right Livelihood Award, en 2007, que l’on décrit parfois comme le prix Nobel alternatif de la paix, et le Prix d'excellence pour l'ensemble de ses réalisations pour la paix de la part de la Nuclear Age Peace Foundation en 2008. Le juge Weeramantry a rendu plusieurs opinions dans le cadre de la Cour internationale de Justice qui ont permis de façonner le droit international sous l’angle du multiculturalisme. Par exemple, l’opinion qu’il a rendu dans la cause de la Hongrie contre la Slovaquie [Affaire concernant le Projet Gabčikovo-Nagymaros (Hongrie/Slovaquie), Recueils de la CIJ 1997, p. 88 à 119] est considéré comme l’exposé sans doute le plus influent sur le thème du développement durable selon un point de vue multiculturel. C’est pourquoi on lui a également demandé de se prononcer dans le cadre du sommet de la magistrature à Johannesburg sur ce sujet, en 2003, à titre de préambule exprimé devant les Chefs d'État lors du Sommet mondial sur le développement durable. Une autre opinion exceptionnelle rendu par le juge Weeramantry est son opinion dissidente dans l’Avis consultatif demandé au sujet des Armes nucléaires. Dans le cadre de cet avis, le juge Weeramantry a déclaré de façon catégorique que le recours à des armes nucléaires viole tous les principes du droit international humanitaire et qu’il est totalement injustifiable, en quelque circonstance que ce soit. Cette opinion est celle qui est la plus fréquemment citée lorsqu’il est question de l’illégalité des armes nucléaires. En 1998, lorsque la Ville de La Haye a célébré son 750e anniversaire, elle a désigné dix-huit domaines dans lesquels elle s’est illustrée au cours des siècles. L’un de ces domaines d’excellence était celui de la justice internationale. Un comité de recherche a été mis en place dans le but d’identifier une personnalité qui représenterait l’excellence dans chacun de ces domaines. Le juge Weeramantry a été la personnalité choisie pour représenter l’excellence de la Ville de La Haye en matière de justice internationale et un livre a été publié afin de souligner le travail accompli par les dix-huit personnalités choisies. En 2003, le gouvernement australien a accordé la distinction de Membre de l’Ordre de l’Australie au juge Weeramantry et en 2007, il a obtenu le titre de « Sri Lankabhimanya » (The Pride of Sri Lanka), soit la plus haute distinction nationale du Sri Lanka, décernée par le président du Sri Lanka.

A payment form will be sent when your membership application is approved by the IUCN Academy of Environmental Law

Please note the date that membership commences is when payment of the required fees is received.